Emery Jacquillat est un homme inspirant … et inspiré. Tout à la fois entrepreneur et artiste, il défend sa vision de l’entreprise comme levier de changement de la société.
En rachetant en 2009 la CAMIF, alors en liquidation, il a choisi de réinventer l’entreprise. Les crises sont pour lui des moments  d’opportunités extraordinaires.
Son idée est de faire de la vente en ligne, exclusivement, et de se positionner en contrepied du marché : local, durable et de qualité.

Et ça marche ! L’entreprise fait aujourd’hui 40 millions d’euros de chiffre d’affaires pour quatre cent mille clients et 170 emplois créés.

Mais il va plus loin encore en faisant de la CAMIF une entreprise à mission dès 2011, bien avant que la loi Pacte ne crée un statut propre à ce type de sociétés.
Définir la mission prendra 2 ans de concertation. Il faudra plus de temps encore pour faire changer les mentalités : intégrer la créativité et le dialogue au quotidien, dans l’entreprise, avec les partenaires, avec les clients, développer une organisation en polygone, édicter les 5 engagements partagés par tous dans l’entreprise.

Tout ce travail a porté ses fruits : la forte culture d’entreprise éclaire les choix stratégiques. Personne n’est plus spectateur, tout le monde devient acteur.
La fermeture de la plateforme d’achat le jour du Black Friday illustre  bien la volonté de respecter les engagements pris. En 2017, pour dénoncer la consommation à outrance et ses impacts, la Camif a « baissé le rideau », provoquant le buzz. En 2018, les clients ont pris la relève et ont voté la reconduction de la démarche !

En 10 ans, la Camif a vécu une véritable révolution et s’est réinventée.
Pour en savoir plus sur l’entreprise à mission, n’hésitez pas à contacter la communauté des entreprises à mission.
Et si vous avez envie d’être accompagné pour trouver votre mission et déterminer vos engagements, OBOX est à votre service, évidemment.